Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
recherche assistants familiaux pour aide mémoire assistante de service social
#1
Bonsoir,

Je me présente je m'appelle Mélanie, je suis en 3 ème année de formation afin de devenir assistante sociale.
Dans le cadre de ma formation il m'est demandé de réaliser un mémoire. J'ai décidé de l'orienter vers le lien qui peut se créer (ou pas) entre les assistants familiaux et l'enfant placé et l'accompagnement de l'enfant.

Je souhaiterai communiquer avec les personnes désireuses de m'aider dans mon mémoire afin de vous poser certaines questions notamment sur la création (ou non) du lien, vos expériences autant bonnes que mauvaises etc...


Merci d'avance  Rolleyes

Mélanie
#2
et que pensez-vous du lien à créer entre assistante sociale et assistant familial ?

Vaste sujet, n'est-il pas ? Undecided Undecided
#3
bonsoir si on peut vous aider pourquoi pas, posez vos questions
#4
Mélanie bienvenue, très bon choix de sujet car oui le lien n'est pas toujours au RDV lors d'un accueil...
#5
Moi je préfèrerais le sujet dont a parlé Madoudou ! Alors là, on aurait plein de choses à dire ! Smile
#6
Allez! Je me lance... je vais faire grincer des dents... mais moi ça me saoule un peu ce clivage éduc/AF, qui soit dit en passant est gentiment entretenu par nos employeurs (diviser pour mieux régner c'est bien connu Tongue )

Nous sommes dans le même bateau même si notre statut d'AF est plus précaire, beaucoup d'éduc sont contractuels aussi et subissent la pression de nos petits chefs respectifs, les décisions contradictoires, les dysfonctionnement en tout genre...Bien souvent c'est le chef qui tranche sur une décision (alors qu'il ne connait que le gamin sur dossier) et qui envoie l'éduc faire le sale boulot, à savoir l'annoncer à l'accueilli, à l'AF et à la famille de l'enfant ou du jeune.

Au bout d'un moment il faut être au clair, nos employeurs n'ont aucune envie que les équipes soient soudées et la méconnaissance de nos métiers respectifs arrange notre hiérarchie. Il ne faudrait pas que les équipes osent remettre en question le fonctionnement du service...
#7
Bonjour à tous !

Merci pour vos réponses, Mamadou et Maldives pouvez-vous un peu plus m'éclairer sur le sujet ?
Je n'y avais pas du tout pensé et je voudrais voir votre approche sur ce sujet !

Faussette et Monalisa je vous envoie un MP !


Merci encore pour votre aide
#8
Moi j’ai déjà donné cette année , je me suis investie auprès d’un futur assistant social pour son mémoire sur le thème des assistants familiaux.

Il a d’ailleurs réussi brillamment et travaille déjà pour un CD dans la protection de l’enfance . J’ai le sentiment d’avoir apporté ma pierre à son édifice, c’est très valorisant mais cela m’a demané beaucoup de travail et d’investissement

Donc , je ne réponds pas favorablement mais je suis de tout cœur avec toi et te souhaite la réussite au bout du mémoire .
#9
le clivage éduc/AF existe bel et bien
Et c'est à chacun d'entre nous d'y travailler pour le faire disparaître
même si c'est l'employeur qui mène le bal, il est , tout à fait possible, d'échanger de façon honnête et constructive.

Et la première chose à faire c'est établir le contact, pouvoir se parler et échanger.
On ne demande pas de retour immédiat ou de solution pour chaque situation
Une simple réponse suffirait et dans certains cas, on les attend en vain.

Avec certaines personnes, cela va de soi et c'est très intéressant mais avec d'autres , justement, n'en parlons pas.
#10
Moi je dirais qu’il s’agit aussi de positionnement professionnel
Dans le mémoire de ce futur As , il s’agissait de mettre en lumière la professionnalisation de l’assistant familial , les évolutions du métier

Nous étions une dizaine dans ce mémoire à témoigner , j’ai eu beaucoup beaucoup d’amertume à la lecture de certain témoignage ...vraiment , certaines AF se discréditent elle-même , se dévalorisent, s infantilisent, placent le référent a un niveau supérieur en terme de hiérarchie etc etc ....

Même si je rencontre de l’indifférence avec ma 3ème équipe , je me dévalorise pas pour autant , je crois en moi, en ce que je fais ...si demain je n’y crois plus , je serais dans l’incapacité de donner quoi que ce soit aux enfants de toute façon. ..

Mais tu as raison madoudou , une simple réponse nous suffirait mais parfois les mails restent sans réponse .. désolant et peu professionnel du coup !