Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
menaces et gendarmes
#1
Bonjour à toutes, j'accueille mon Grand depuis 1,5 an maintenant, agé de 14 ans. Vendredi après midi, il me demande si il peut aller faire du vélo dans le village avec mon autre accueilli. Je leur dis oui car ils ont l'habitude de le faire, retrouve des copains et depuis toujours ,tout se passe très bien. Je leur donne une heure pour rentrée qui est en général respectée.
Vendredi vers17h, un papa sonne à ma porte, se présente, sait que je suis FA et me parle des enfants. Enfin surtour de mon GRand. Que suite à des embrouilles entre gamins, se sont disputés, insultés...mais qu'ensuite mon Grand est entré sur la propriété de ce monsieur en enjambant le grillage, et qu'il a menacé son fils avec un couteau. Couteau que ce monsieur a récupéré, qu'il me montre et lui dit que ce n'est pas à moi.
Je suis bien sur interloquée, chamboulée, je m'excuse auprès de ce monsieur, je lui dis de me laisser ses coordonnées etc...
Je prends ma voiture, et je cherche mes 2 loustics dans tout le village. Je ne les trouve pas ! et là je me dis, ils se sont planqués
car le papa m'a dit qu'il les avait croisé, qu'ils avaient bien vu qu'il se dirigeait vers chez moi.
Je vous assure, le village n'est pas grand, je sais toujours ou les trouver mais là, personne.
Près de chez il y a une ancienne route, sur laquelle nous n'avons pas le droit d'aller avec les voitures. Je l'emprunte à pied, je ne
les vois pas, mais cette route est longue, bordée de petites forets et je me dis, de toute façon si ils se sont planqués, tu peux toujours les chercher Outlander.
Je reviens chez moi. Et là, le choc ! 3 gendarmes devant chez moi. Ces gendarmes me disent que le papa du petit garçon menacé, a fait un signalement et que c'est pour cela qu'ils sont là. Ils me posent des questions sur les enfants en particulier sur
mon Grand. Je leur dis que je viens de faire le tour du village et que je ne les ai pas trouvé. Je leur fait part de mes soupcons quant à cette ancienne route ou je suis certaine qu'ils sont partis se planquer. Ni une ni deux, les gendarmes me disent et bien
nous on y va.
1/2 après je vois mes 2 lascars arrivés en vélo, suivis de la voiture de gendarmerie. Déjà là, je peux vous dire, que ça fait
un choc !
Après discussion pour ne pas dire interrogatoire des gendarmes avec mon Grand, ce dernier reconnait les faits, explique ou il
a trouvé ce couteau (couteau genre couteau de cantine, en fer à bout rond) etc...
Après un avertissement du gendarme, l'explication que si le papa décidait d'aller plus loin, c'est à dire de déposer plainte, là
l'avertissement se transformerait en convocation, garde à vue ect...
Une fois les gendarmes partis, moi j'en ai remis une couche car jusque là, je n'avais pas pu sortir un mot, pas pu montrer que
je n'étais pas d'accord avec ce qu'il avait fait.
Donc je reprends avec le Grand, et effectivement en gueulant un peu quand même. Ah mais c'est qu'il n'a pas aimé du tout !
Il s'est mis à me hurler dessus comme jamais, tout rouge, à 10 cm de mon visage. Il ét

désolée....mauvaise manip de ma part

Il était donc comme en transe, en furie. Jamais je ne l'avais vu comme ça, jamais. Un fou !
Me hurlant dessus, me déblaterrant des choses abominables toujours à 10 cm de mon visage, criant de plus en
fort que mon Petit a eu peur et ai parti en courant dans sa chambre.
J'ai dans un 1er temps mis mes mains sur ses bras en le secouant doucement et lui disant qu'il fallait qu'il se calme,
que ce n'était pas normal qu'il se mette dans un état pareil etc...Lui hurlait toujours, se rapprochant toujours de moi au
point que sont visage touchait presque le mien. Je lui ai alors donné une claque me disant que ça allait lui faire comme un
choc, qu'il allait se"réveiller" (attention quand je dis une claque, il n'a meme pas eu la joue rougie).
Et alors là, que n'avais je pas fait là ! il m'a saisi les 2 bras, m'a plaqué contre le mur, en me vociférant des choses abominables.
Puis il est monté tranquillement prendre sa douche.
J'ai rappelé les gendarmes qui avaient quitté mon domicile 5 mn plus tot. les gendarmes ont attendu qu'il sort de sa douche, pour me rappler et demander à parler au téléphone à mon Grand. Je ne sais pas ce qui s'est dit, en tout cas il était tout calmé, a voulu presenter ses excuses (que j'ai entendu mais pas encore acceptées).
J'ai eu peur, je l'avoue j'ai eu peur. A 14 ans, dans un état comme ça, il a une force herculéenne !
Je n'ai pas appelé le numéro d'urgence pour qu'ils vienne le chercher, pour la simple raison, c'est que le lendemain samedi matin, je le déposais chez sa maman, mon Petit en relais, car congés pour moi pour 1 semaine.
Mais je me demande si j'ai bien fait. Mon mari est rentré du travail à 20h30, m'a trouvé toute chamboulé, est monté voir le Grand qui après le repas est parti dans sa chambre. Lui a passé un savon, etc....mais bon je suis toute perdue, toute courbaturée comme si j'avais reçu des coups (ce n'est pas le cas), tellement ça m'a stressée
#2
Et bien Outlander, on ne s'ennuie pas chez toi  Confused
Il me semble que ton Grand n'a pas l'air de se rendre compte de son erreur  Angry pourtant je suis certaine que tu fais le maximum pour le faire réfléchir.
Il est certain qu'il ne doit pas recommencer car le Papa dont le fils a été menacé le surveille de près.
COURAGE ! Outlander  Heart

Le numéro d'urgence est obligatoire durant le week-end mais le week end n'est pas fini, c'est dimanche Huh surtout pour te couvrir d'une éventuelle surprise qui pourrait arriver chez sa mère Dodgy
Tu n'étais pas dans ton état habituel ce qui compte tenu des circonstances était tout à fait naturel.
Vacances ou pas, ton Service doit être informé dès lundi matin par téléphone et par e.mail avec copie à l'ASE. C'est un ado en souffrance certes mais cela ne lui donne pas tous les droits. Il est menaçant donc il risque d'être dangereux avec ta FA et tes accueillis.
#3
Ouh la, Outlander, quelle histoire et quel choc ! Tu m'étonnes que tu es chamboulée .

Le positif , c'est que le couteau est à bouts ronds et que c'est la première fois que ceci arrive . Les gendarmes sont venus, lui ont fait la leçon, c'est parfait .
Tu l'as grondé, tu t'es énervé, il a pris une claque bien méritée . Normal .

Là où ça devient embêtant, c'est qu'il t'a menacé et t'a fait peur . Maintenant, c'est à toi de voir comment envisager la suite et aussi à lui , vous allez débriefer tout ça avec le service , il est possible que lui aussi ait eu un gros choc .

Bon courage Outlander , ce n'est pas forcément le début d'une violence mais plus probablement le début d'une adolescence ...
#4
Désolée les filles, j'ai été très longue dans mes explications, mais j'avais besoin de tout sortir et surtout de relater les faits point par point pour que ce soit compréhensible.
Un mail a déjà été envoyé à son référent qui est en congés mais rentre mercredi. Moi je suis en congés et ne revoie pas les 2
garcons avant dimanche 22 avril. Cela va me laisser du temps pour prendre du recul et souffler un peu.
J'ai une collègue qui me dit, moi ce serait la porte de suite ! il devient dangereux, protège toi !
Oui je veux me protéger, mais je ne veux prendre une décision comme cela, sur un coup de tête.
J'ai dit au référent que même si je suis en congés, qu'il m'appelle.
#5
C'est bien Outlander, tu te donnes le temps de réfléchir , ce n'est pas aux autres de savoir pour toi ce que tu ferais . On ne connait pas ton jeune , ils ne sont pas tous des violents en puissance . Faudra voir comment il envisage la suite de son coté également .
#6
Exactement Nounoudenfer, je vais m'écouter MOI, et pas les autres
#7
coucou
outlander oui tu es la seule a juger...après était il dans son état normal? car tu dis que jamais tu n avais eu de soucis avec leur sorties..n avait il pas fumé ou bu quelque chose?
cela fait combien de temps qu il est chez toi?
une semaine de repos va te faire du bien et c est important que tu ai bien informé le référent par écrit.
essaie quand meme de profiter de ta semaine de repos Heart
#8
Outlander, je vais te sembler radicale mais moi aussi, ça serai la porte direct.
C'est ma limite, je refuse d'être menacée chez moi;
A trop leur chercher d'excuses, on ne leur rend pas service.
Vu ce qui c'était passé avant, ton jeune aurait dû faire profile bas, au lieu de ça, il t'agresse, la prochaine fois, ça sera quoi?
Repose toi bien et prends la bonne décision.
#9
non je ne pense pas qu'il ait bu ou fumé quoique ce soit. Il est chez moi depuis 1,5 an.
Je sais qu'il a une haine en lui démesurée de part ce qu'il a vécu. Il voue une haine féroce à son papa, à ce qu'il a
subi et n'arrive pas à l'exprimer, à l'expulser.
Cela fait plus de 6 mois que je tire la sonnette d'alarme en disant qu'il a besoin d'être suivi. Il a une psychologue au service,
sauf que ça n'a jamais rien donné avec elle et que depuis la refonte des services (nous avons eu une réorganisation importante),
celle-ci se trouve complètement débordée.
Il est question depuis 6 mois, qu'il change de psy mais avec les psy il faut y aller doucement. Il faut les ménager, ne pas les
bousculer (c'est ce que j'ai compris). Donc depuis 6 mois, on prend des précautions pour faire comprendre à sa psy actuelle, qu'il faut qu'elle passe le dossier à la nouvelle psy....encore à la synthèse, on y est allé avec des pincettes pour ménager les sucepti
bilités de Mme.
Le référent lui a encore un mail il y a quelques semaines pour savoir si le dossier était transféré, sa réponse a été : Mme Outlander a t-elle pris contact avec le CMPP ? alors que j'avais expliqué que mon Grand a été suivi pendant plus de 3 ans là-bas,
qu'il avait une psy géniale sauf que depuis juillet dernier, celle ci est partie. Il a eu à la rentrée un RDV avec une pedo-psychiatre
au cmpp avec qui le courant ne passe pas du tout. Mon Grand ne souhaite plus la rencontrer.
Je l'ai indiqué au service, j'ai expliqué au référent pourquoi le courant ne passe pas entre eux. Il a bien compris et m'a dit que ce
n'étais pas la peine.
Voilà ou nous en sommes. Dans le mail envoyé au référent relatant ce qui vient de se passer. Je crie haut et fort, que cela fait
+ de 6 mois que je dis qu'il ne va pas bien, que je réclame un suivi. Ou est il ce suivi ? qu'attendons nous pour le mettre en place ? que je menace de me séparer de cet enfant ??? j'en ai bien peur !
#10
(16/04/2018, 06:03)outlander25 a écrit : l Ou est il ce suivi ? qu'attendons nous pour le mettre en place ? que je menace de me séparer de cet enfant ??? j'en ai bien peur !

tout à fait, souvent il n'y a que la menace qui fait avancer les choses,
c'est consternant mais c'est ainsi Angry
Ton éduc préférera régler le problème psy que de chercher un
nouveau lieu d'accueil !

Les faits sont très graves, que tu les relates à l'éduc ok
mais préviens le chef de service
le cd nous doit protection
et là, rien n'est fait pour que tu soies en sécurité

prends soin de toi, quelle horreur cette agression
et en plus chez toi
On n'est pas orphelin d'avoir perdu père et mère, mais d'avoir perdu l'espoir (proverbe malien)