Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Besoin de votre expérience!
#1
Hello a tous =)

Moi et ma compagne réfléchissons actuellement à devenir famille d'accueil.
Depuis la naissance de notre bonhomme Nelson il y a 2 ans tout ce qui concerne les enfant me touche énormément.
L'arrive de celui ci m'as complètement changé et ma vision du monde également.

J'exerce actuellement le métier de pâtissier mais je recherche plus de sens a mon existance, je veux être plus utile et me recentrer sur ce qui est primordiale selon moi: a vie humaine et plus particulièrement celle des enfants.

Je suis soutenue a 200% par ma compagne qui partage également ma vision, seulement après avoir assisté a la réunion d'informations obligatoire au conseil général de ma région, madame a quelques craintes..

Au delà des difficultés "de base" psychologique suite au traumatismes des enfants accueillis, ce qui l'inquiètes un peu plus ce sont les agressions que peux subir notre enfant...
Que ce soit des agressions physiques ou pire encore des agressions sexuelles, cela nous angoisse un peu...

On aimerais donc avoirs des retours, des expériences pour savoir comment cela ce passe pour vous?
Est ce que cela arrive fréquemment?
Est-ce que ce sont des cas plus isolés?
Quelles dispositions ou solutions peux on prendre dans le doutes pour éviter tout problèmes?

Merci d'avance pour vos réponses! =)
#2
Bonjour et bienvenu,

Je ne peux malheureusement te répondre à ce sujet, je n’accueille que des enfants de moins de 3 ans.

Je peux tout de même te rapporter ce que des collègues AF ont vécu. Ils ont effectivement rencontré ce genre de soucis pas avec leurs enfants car déjà partis de la maison mais entre leurs accueils.

Effectivement ce sont des données à ne pas prendre à la légère ça ne doit pas être une généralité je pense.

Les collègues pourront mieux t'en parler que moi.
#3
C'est une partie de la réalité du métier et c'est important d'y réfléchir.
Je ne suis pas la mieux placée pour t'en parler donc j'attend aussi le retour des collègues.

Je peux dire qu'il y a tout de même des précautions à prendre, des règles à mettre en place dès le début mais malgrés tout cela parfois ça ne suffit pas.
#4
Bonjour, c’est un beau métier mais il est vrai qu’il ne faut prendre aucun risque pour votre petit bonhomme, et profiter pleinement de son épanouissement sans devoir être constamment aux aguets par rapport aux enfants accueillis et aussi parce qu’il y a des situations que les jeunes enfants sont incapables de comprendre et d’analyser. Il me semble d’aill que l’agrément n’est pas accordé aux personnes ayant des enfants de moins de 3 ans, d’autres pourront confirmer (ou infirmer). Nous avons attendu que nos enfants soient grands (ados) avant de faire les démarches et avec l’expérience sommes heureux de ne pas avoir fait autrement car si une situation est compliquée à gérer pour nous adultes, faut-il y confronter nos enfants ?

Dans tous les cas c’est un beau projet
#5
Merci pour vos réponses! =)

Le conseil général nous as dit que cela ne posait aucun problème d'avoir un enfant de moins de 3ans =)
Cela depend de chaque conseil général et de chaque président de conseil =)

Ensuite sur tout ses problèmes nous y avons déjà pas mal réfléchis et on se sens capable (nous le pensons du moins) de réussir a lui faire comprendre les situations en grandissant tout en le protégeant un maximum. =)
Nous pensons également que se seras un plus pour lui de connaitre ses expériences sociales dans un sens et que sa lui apporteras une ouverture d'esprit qu'il n'aurait pas autrement.

Les journées ne nous effraient pas trop car nous seront toujours présent avec notre enfant comme avec les enfants accueillis par contre c'est plutôt la nuit qui nous angoisse...
Ce qui nous fait peur c'est qu'un enfant accueillis sorte de sa chambre et aille dans celle de notre enfant ou d'un autre enfant accueillis et que la situation nous échappe...

Je sais que certains me diront que cela fait parti des risques du métier mais je me dit que les AF qui ont déjà été confronter a sa ont sans doutes trouvé une solution. :/

Est ce que fermer les chambres a clefs est envisageable ou se serait par exemple trop "séquestration", uniquement la nuit bien entendu, même si cela nous force a nous lever pour tout les éventuels besoins (pipi, cauchemars, terreurs etc..)

Merci encore =)
#6
Oui il faut être prudent si on accueille un enfant avec un passé de ce type. Des sortes d’alarme aux portes, si l’enfant se lève et ouvre sa porte de chambre hop tu le sauras. Ça existe je crois, il me semble avoir lu sur le forum. Faire dormir ton fils dans la chambre la plus proche de la tienne aussi.
Perso je suis pour attendre que nos propres enfants grandissent un peu avant de faire ce métier mais chacun le sent comme il veut bien sûr. C’est mieux quand les enfants sont en âge d’exprimer ce qu’ils vivent et ressentent. Et subissent dans le pire des cas.
Après dans ton projet tu peux spécifier que tu ne veux pas accueillir d’enfants avec ce type de problèmes vu l’âge de ton fils. Enfin si dans ton département tu as possibilité de choisir un peu les tranches d’âge, les profils que tu ne veux absolument pas, etc.
Réunion d'info et dépôt demande d'agrément 07/18 - Obtention agrément 09/18 - Jury de recrutement 10/18 - Recrutée par CD 11/18 - Formation 60h faite - Premier accueil 04/19
#7
Enfermer un enfant dans sa chambre ne dis jamais ça aux personnes qui viendront pour l'agrément. Big Grin
Il y a d'autres alternatives.

Je connais des enfants d'AF à qui ce métier à beaucoup apporté et qui ont apprécié.
J'en connais d'autres qui l'ont très mal vécu.

Ça va dépendre de la personnalité de l'enfant, de l'éducation des parents et des accueillis, donc beaucoup de paramètres, à vous d'évaluer.
#8
Bonjour

Plutôt bien placée pour répondre j’ai entrepris les’ démarches d’agrément alors que ma puce avait 5 mois, j’ai obtenu mon agrément et commencer mon 1er accueil lorsqu’elle avait 11 mois.
Il y a eu des hauts des bas (un bb de 4 mois comme 1er accueil, pas facile d’expliquer à ma puce à peine plus âgée pourquoi ce bb était si perturbé et pourquoi je devais parfois le prendre lui et pas elle...)
Ça a été hardouille par moments. Ensuite j’ai eu des plus grands, 1 en particulier lorsqu’elle avait 2 ans. Un’enfant avec des troubles psychiatriques : on était très vigilants mais ça n’a pas empêché qq incidents : il l’a poussée dans les escaliers, menacée avec un couteau (de dînette ok mais le geste était là et qq années plus tard à la cantine c’était avec un vrai envers un camarade).
Nous avons fini par demander l’arrêt de ce placement pour la sécurité de notre fille.

Attention aussi lorsque ton fils ira à l’école : on n’y pense pas forcément mais il peut être embêtant pr nos enfants de se retrouver dans la même classe que l’enfant accueilli : du coup plus aucun endroit où être « tranquille » : à la maison il faut partager attention parents et jouets, à l’ecole La maîtresse et les copines...

Certains départements acceptent de limiter les accueils à une tranche d’âge en particulier dans la mesure du possible, mais pas tous et parfois, malgré leur bonne volonté ce n’est pas possible (on ne choisit pas l’âge des situations qui arrivent). Chez moi, pas d’ados tant qu’on n’en a pas eu en tant que parents : je trouve ça chouette je serais déboussolée! Du coup ma puce a aujourd’hui 7 ans’ et demi et je sais que je ne suis pas encore prête d’en avoir ce qui me convient parfaitement. Mais chaque CD ou employeur privé à ses propres règles.

Enfin penses aussi que ces enfants ont souvent un lourd passé et que ce qui fonctionne avec les nôtres ne marche pas forcement avec ces enfants
On se retrouve parfois déboussolé devant leurs réactions. Parfois aussi on ne sait pas comment réagir. Perso, il y a une règle d’or ici : les consignes pr l’un sont valables pour tous sinon ça devient vite l’anarchie : si la douche est obligatoire le soir pr 1, c’est pareil pour les 2 autres (accueils ou ma fille). Je ne veux pas prendre le risque qu’un jour elle me reproche d’avoir favorisé ces enfants à son détriment.
Et il est aussi important de garder du temps pour soi en famille...

Voilà ce que je peux te dire... c’est ma façon de fonctionner rien ne dit que c’est la bonne mais c’est celle qui nous convient ici
#9
j'avoue que fermer à clé dans sa chambre je me pose aussi la question de sécurité en cas d'urgence... On ne le souhaite jamais mais en cas d'incendie !!! avec la panique et tout le reste...

Dans mon service (urgence poup) nous ne sommes embauchés que si nos enfants sont assez grands soit plus de 10/12 ans.

Par contre je connais un homme qui a été embauché le mois dernier pour de l'accueil plus "classique" tout en sachant que sa femme accouche en septembre !
#10
Bonjour,
Ce n'est pas qu'en cas d'incendie qu'on ne doit pas etre enfermé!!!Tu aimerais toi etre enfermé (?) d'ailleurs nous , on nous déconseille d'entrer dans la chambre (meme qu'en l'ado n'est pas là) certains vivent cela comme un "viol" je me souviens avoir maudi ma mère combien de fois a ce sujet lorsque j'étais pré-ado, ados, la chambre c'est l'intimité on y cache des choses , c'est la seule pièce rien qu'a nous...alors je l'entends parfaitement....et je le respecte, sauf le jour ou c'est grand menage (oui oui y'en a besoin lol) et dans ce cas on le fait plus ou moins ensemble...mais etre enfermé quel horreur!! ma Mistinguette a un suivi psy en hopital de jour quand il y a des crises ils sont isolé dans une salle au calme mais....jamais porte fermée a clé!!! on est plus dans les années 20!!! voila, désolée fallait que ca sorte....


Sujets apparemment similaires...
Thread Auteur Replies Views Last Post
  besoin aide ado lapaglia88 183 10,423 02/12/2017, 20:35
Last Post: herjeune
  besoin de conseil marylise 31 6,531 22/04/2011, 14:15
Last Post: mirabelle