Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Coquille vide....
#11
J'ai vraiment la même !! Big Grin

Et j'agissais pareil, parfois il faut aussi savoir relâcher la pression, mais pas évident quand on veut qu'ils réussissent.
Nous avons conscience des enjeux scolaires, mais pas eux.

Courage !!!
#12
Il faut aussi que tu ais en tête que les enfants accueillis " rejouent" ce qu'ils ont vécu. A savoir: si je la provoque, comment va-t-elle réagir ? Une fois qu'ils ont compris que la réponse de l'adulte ne sera pas maltraitante, ils peuvent "passer à autre chose"... Ou pas. Il faut beaucoup de temps, patience!
#13
Merci Fossette.

La encore, impossible de lui faire apprendre 5 lignes de sa poésie, sous pretexte qu'elle ne l'a pas lu classe !!!
Je lui ai laissé 30 minutes, ou elle ne s'est même pas donné la peine de lire une seule ligne, je lui est dit de me donner son cahier, pour que j'en informe sa maîtresse, évidement elle s'est mise à pleurer mais tans pis trop tard !!!
Je ne marche plus dans sa provocation, elle fait c'est bien elle fait pas tans pis, elle s'expliquera avec sa maîtresse.

Par ailleur je suis pressée de commencer la.formation des 240h, car beaucoup de chose m'échappe....
#14
Il y a mille et une façon d'apprendre! En attendant ta formation... https://www.youtube.com/watch?v=lASuMxfq0PA
#15
Je me revois quelques temps auparavant Big Grin

Cette année il n'y a plus de devoirs donc c'est beaucoup moins contraignant.
Ils les font à l'école et s'ils ont besoin de plus, ils sont sensés être autonomes... Undecided

Les maîtresses nous ont dit de leur faire confiance.
1er constat pas top : la dictée un seul mot de bon, la poésie elle n'en connais que la moitié.

Je pense que je vais reprendre les choses en main.

Pour revenir à nos moutons, moi aussi au début je pensais souvent être à côté de la plaque, qu'elle ne progressait pas assez vite, alors que mine de rien on avançait.
Je dois avouer qu'avec l'envie de bien faire, je me mettait la pression.
Il faut savoir relâcher de temps en temps, choisir ses combats, mais je ne regrette pas de cadrer les choses, c'est nécessaire à mon avis.

Bon courage !!!