Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Coquille vide....
#1
Sad 
Bonjour à tous,
J'ai besoin de vos lumières...

Je suis nouvellement assistante familiale, et mon premier acceuil est arrivée le 5 juillet.
C'est une petite fille de 7 ans, très souriante et joyeuse mais ça s'arrête là...
Elle n'a aucune culture, et quand on lui explique quelque chose, elle s'en fiche complètement...
Elle ne veut rien apprendre, rien savoir, et c'est usant.
Mes enfants ( 8ans et 7ans et la dernière 2ans 1/2) passent leur temps à lui expliquer un tas de chose de la vie courante, des mots qu'elle ne sait pas approprier et elle leur réponds " bah moi si veut que s'appelle comme ça j'ai le droit"...
Je lui donne un âge mentale d'un enfant 4-5 ans, elle est ignorante, et rien rien ne l'intéresse, elle ne pense qu'à jouer, autoritaire sur les jeux, mais des mes enfants veulent parler de chose sérieuse, ils ne peuvent pas avec elle, car elle fait ça nounouille, alors soit elle est vraiment nouille soit elle le fait exprès, et j'ai bien souvent l'impression qu'elle le fait exprès...
Elle est têtue, et veut toujours avoir le dernier mot...
Niveau scolaire, c'est pas la joie, mais elle sait lire surtout en syllabique, de ce fait elle ne comprends ce qu'elle lit. Je passe 2h le soir à lui faire faire ses devoirs, et autour de moi on me dit que je m'acharne ?
Et c'est la que j'aimerai vos avis...
Les devoirs c'est une horreur, elle sait lire mais quand elle bute sur mot ( simple) et que je lui dis de réfléchir, car je sais qu'elle l'a appris et donc le sais, elle part dans des pleurs théâtrale, elle va pleurer dans les toilettes 2 minutes et après comme par enchantement elle y arrive!!!
Mais c'est tout les soirs comme ça et pendant 2 h!!!
Sauf que je n'ai pas qu'elle a m'occuper , et le manger ne se prépare pas encore tout seul...

En attendant merci de m'avoir lu jusqu'au bout.
#2
Alcitine, les enfants que nous accueillons sont très souvent peu disponible pour les apprentissages.
Pour les devoirs il faut chercher à comprendre ce qui se joue pour elle...
1- Soit c'est un moyen pour elle de t'avoir pendant 2h pour elle toute seule durant lesquelles elle a toute ton attention.
Tu lui expliques que dorénavant les devoirs c'est 20mn car tu as d'autres choses à faire et que si elle n'a pas fini ou si elle refuse de faire, tu mets un mot dans le cahier de liaison pour informer l'enseignante et qu'elle verra avec elle.

2- Elle peut aussi chercher à voir si tu vas lâcher, autrement dit "si je la fait suer, elle va laisser tomber et je n'aurais plus à faire mes devoirs." (toute puissance) Dans ce cas, c'est le contraire: elle doit faire ses devoirs mais tu ne t'en occupes pas. Elle ne sait pas sa leçon, tu lui demandes d'aller dans la pièce à côté au calme et de l'apprendre et elle vient te la réciter uniquement quand elle est prête. Ca demandera beaucoup d'aller retour au départ.

Sachant que les devoirs (écrits) sont interdits et que seul les leçons (travail à réciter) sont autorisées.
Cela ne devrait pas prendre plus de 20 mn pour un enfant n'ayant pas de difficultés du type Dys ou TDAH (les problèmes de concentration et d'attention leur font perdre du temps)
#3
Merci beaucoup pour votre réponse, et je pense qu'il y a un peu des 2, elle veut mon attention pour elle, mais ce n'est pas la bonne attention car au bout de 2h, je perds un peu patience, il n'y a quasiment pas d'écrit mais des leçons à relire, ensuite elle est très têtue et veut toujours avoir le dernier mot !!!
Après comment savoir si elle a des troubles de l'attention et de concentration ? Qui aller voir et à qui demander ?
La maîtresse m'a parlé de test avec psychologue scolaire mais c'est long...
#4
bonjour Alcitine,
accueillie le 5 juillet ..........c'est très récent !
elle a à peine eu le temps de se poser chez vous
qu'elle enchaîne avec l'école.
Fossette a raison ...2h de devoirs à cet âge
c'est beaucoup trop!

attention de ne pas la comparer à tes enfants !
chacun a son histoire et son vécu
au lieu de l'encourager, tu risques de la décourager.
un peu comme :
si tu commences à t'entraîner à courir et que tu
t'alignes avec le champion de France de 100m
auras-tu envie de continuer ?
ou préféreras-tu renoncer car le challenge est
trop difficile en si peu de temps ?

je trouve que tu emploies des mots forts "ignorante"
"aucune culture"
tu parles d'une ENFANT DE 7 ANS avec un vécu certainement
difficile qui l'a peut être bloqué dans ses apprentissages !

Focalise toi sur le positif, tu dis qu'elle est très souriante et
joyeuse .....c'est génial
tu dis qu'elle sait lire .......... à 7ans beaucoup de nos accueillis
ne maîtrise pas la lecture donc encore positif

tu dis qu'elle aime jouer .... ne pourrais-tu pas faire passer
les apprentissages par ce biais ?

relâche un peu la pression et tu verras que tous en profiteront
dans notre métier, nous faisons souvent deux pas en avant et
trois en arrière ....c'est notre réalité
On n'est pas orphelin d'avoir perdu père et mère, mais d'avoir perdu l'espoir (proverbe malien)
#5
c'est une situation que je connais bien avec mes 2 accueillis..

La première, 16 ans ne sait pas que ce sont les nuages qui amènent la pluie, que les poules font les œufs (c'est comme les abricots, c'est fabriqué en magasin comme les yaourts), et autres joyeusetés du même genre. Alors il y a une deficiente, mais d'après le collège (SEGPA) elle a largement le niveau pour passer un CAP. Sauf qu'elle ne sait pas lire... C'est du déchiffrage et encore... Elle ne comprend rien à ce qu'elle "lit" Je vous passe l'écriture : niveau grande section de maternelle (si, si) et conversations très très limitées. De plus elle n'a jamais accepté de voir un psychologue, donc pas de test de QI possible.
alors bon, c'est vrai que 7 ans, c'est jeune, mais il faut s'y prendre tôt pour esperer avoir des améliorations pour cette petite.
Mais ça, c'est l'affaire du service. Toi, tu signale. L'école aussi. mais pour la prise en charge  spécialisée, c'est à ta hierarchie.

Le deuxième, 13 ans aujourd'hui, travaille assez bien au collège à en voir ses notes, mais avec moi, il fait celui qui ne comprend rien, mais vraiment rien et il le fait exprès car il sait que je pète les plombs au bout d'un moment. Recommandation du service : laisser tomber devoirs et leçons, il les fait au collège, point final.
ça marche bien comme ça depuis 1 an. je signe ses contrôles mais c'est tout. J'ai du mal avec les notes qui lui sont attribuées : comment on peut avoir 13/20 avec 14 fautes à la dictée ??? Ce n'est pas représentatif du tout du niveau d'apprentissage et de compréhension.
Bref, au collège de se charger de ce qui les concerne, moi j'ai bien assez à gerer avec son quotidien

Alors le seul conseil que je pourrais te donner, c'est : signaler, signaler et signaler encore. Scolairement parlant, il y a des professionnels pour ça. Toi, c'est le quotidien et ce n'est déjà pas simple...
#6
Svp vous travailler avec quel département?
Je veux comprendre le salaire car je signe mon contrat demain avec le département 93
Merci pour votre réponse
#7
Je pense que je vais relacher la pression car l'ambiance du soir au moment des devoirs est pesante.
J'aimerai la tirer vers le haut, qu'elle s'ouvre au monde qui l'entoure, elle est vis dans sa bulle de confort, ce que je peux comprendre.
Ensuite je ne l'a comparer pas à mes enfants car chaque enfant est différent.

J'ai signalé à l'éduc, mais je vais re re signaler….

NANOU34 désolée oui mes mots sont un peu fort, pour l'ignorance et aucune culture c'était juste pour que vous puissiez juger le profil de mon acceuil.
Evidemment je débute, c'est mon premier acceuil donc je me pose encore beaucoup de question sur " le comment faire" et ne voudrait pas faire d'erreur en voulant la pousser trop… ce n'est pas évident de trouver le juste milieu et je ne veux pas non plus qu'elle se dise " je l'ai eu à l'usure".

Les devoirs je vais limiter à 20 mn fini ou pas ….
#8
Bonjour Alcitine, limiter le temps de devoirs est une bonne chose pour réduire la pression, te laisser du temps pour tes propres enfants et signaler à cette petite demoiselle que tu n'est pas à sa disposition pour une durée illimitée tous les soirs et en fonction de ses crises de larmes ou autres. Je pars du principe que nous accompagnons les enfants dans leurs apprentissages en leur faisant faire leurs devoirs, mais ne nous substituons pas aux instituteurs, qui sont là pour enseigner et évaluer les besoins. S'il faut vraiment 2 heures pour tout finir, alors il faut signaler la problématique au référent et peut-être prévoir un rendez-vous avec ce dernier et l'enseignant pour faire le point.

Ce n'est pas surprenant ce que tu dis sur le manque de culture et d'intérêt, je le constate pratiquement à chaque nouvel accueil. L'environnement dans lequel un enfant grandit est déterminant pour sa curiosité, son imagination, son envie d'apprendre. Rappelle-toi que si l'enfant est placé c'est que son environnement familial n'était pas propice à son développement (physique, mental, sa sécurité..), et il va falloir du temps pour qu'il apprenne de nouveaux jeux, de nouveaux codes... avec la sécurité que procure la FA c'est possible, mais le vécu antérieur au placement ne le permet souvent pas, et les retards ne s'effacent jamais complètement, du moins dans mon expérience, et TOUS les enfants que j'accueille ou que j'ai accueillis avaient des carences, qu'ils aient 1 ou 15 ans. Même le bébé de moins d'un an que j'accueille a un retard de développement dû à un trauma crânien dans ses tout premiers jours... C'est ainsi, les enfants que nous accueillons ont un passé compliqué.

Nous accueillons, nous offrons un cadre sécuritaire, nous accompagnons et éduquons (propreté, politesse et interactions sociales, jeux, loisirs...), nous offrons notre amour lorsque c'est possible, mais il ne faut pas se voiler la face, car nous pouvons y mettre tout notre coeur, toute notre énergie, et ne jamais être "satisfait" car il faut accepter que l'enfant est une personne à part entière, avec une famille, des angoisses, des désirs et des rêves qui ne correspondent pas aux nôtres, et qui ne s'intéresse pas aux mêmes choses que nous (ouais..., bof..., c'est mieux chez moi de toute façon... les collègues reconnaîtront!).

MAIS tu cites des points positifs (enfant joyeuse, souriante), et crois-moi, ça c'est super! C'est tout neuf, ne te mets pas trop la pression, tu sembles y mettre beaucoup d'énergie, mais n'oublie pas de garder un équilibre au sein de ta famille, ce sera bénéfique pour tout le monde, et si des jours plus compliqués devaient venir avec le temps tu sauras mieux y faire face.

Peut-être que tu devrais demander un rendez-vous au référent de l'enfant pour discuter et faire le point, ou avec la psy du service pour dire ce que tu ressens. C'est un travail d'équipe, il ne faut pas hésiter à communiquer avec les autres professionnels responsables de l'enfant.

Bon courage!
#9
J'ai l'impression que c'est le portrait de Boucles d'or quand elle est arrivée.
Je l'ai accueilli en fin d'année dernière et je dirais que ça c'est bien calmé au bout de 3 mois intense.

Pour les devoirs elle voulait toute mon attention. Quand elle faisait durer exprès je lui disais qu'elle allait travailler en autonomie parce que moi ça ne m'intéressait pas.
Quand j'ai réussi à gérer ça. Un autre problème est survenu et la faire travailler en autonomie ne changeait rien. Elle refusait de s'y mettre parce qu'elle avait décidé qu'elle ne voulait pas.
C'est comme pour la douche/bain parfois elle fait des crises (excitation, cris, pleures, rires, ...) juste parce qu'elle n'a pas envie. C'est son explication "après coup". "J'ai agit comme ça parce que je n'avais pas envie de le faire".

Ce qui a fonctionné pour moi, c'est que je n'ai rien lâché. Il fallait s'accrocher mais le résultat est là.
Expliquer souvent, replacer les choses, dire ce qui se fait ou non et surtout, surtout valoriser un max.

Elle est chez toi depuis peu de temps (ce qui peut paraître une éternité parfois).
Courage il faut beaucoup de patience.
#10
Je pense que je me mets la pression toute seule en faite...
J'aimerai qu'elle réussisse dans les apprentissages scolaire, de la vie quotidienne ...
Mais elle est très têtue et limite provocatrice
( elle devait apprendre et savoir ecrire les chiffres en lettres, elle et ma fille avait quasiment le meme devoir, ma fille en etait au chiffre 7, et mon accueil aussi, elle dit donc toute fière " bah moi je sais l'écrire "
Donc 5 minutes après je lui fais écrire sans modèle et elle m'écrit " setes" je lui demande donc de le réécrire 5 fois
( je fais la même chose avec mes enfants)
Elle me réponds sur un ton hautain " bah je préfère l'écrire 100 fois!!"
Et c'est tout le temps comme ça avec elle, elle surenrichi tout le temps, pour tout et c'est épuisant.

Mais grâce à vous je me remets en question, merci .