Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
L'après ficelle
#1
On mesure souvent après un départ d'enfant l'impact que son accompagnement a eu sur nous... Personnellement ficelle m'a beaucoup perturbée, stressée et c'est un peu plus chaque jour que je mesure que son départ me permet de "revivre" le terme est fort mais juste....

Mais je voulais mettre aujourd'hui l'accent sur l'impact des autres enfants places. Notamment la reine sœur de ficelle. Depuis le départ de sa sœur c'est une autre petite fille qui parle, s'exprime, fait des demandes ose dire des choses... A vrai dire elle parle tant que parfois je lui demande 5 minutes de silence....

J'ai aussi eu en relais ce we une autre des sœurs âgée de 13 ans. Cette gamine du temps de ficelle on n'entendait pas le son de sa voix, chuchotait, on ne savait jamais ce qu'elle pensait, répondait je sais pas à toutes questions

Ce we une autre jeune fille qui m'a parlée m'a raconté sa passion pour le foot les matchs que son équipe avait gagné... Souriante detendue, métamorphosée....
Et là je me rends compte à quel point ficelle mettait sur moi mais aussi sur ses sœurs une chape de plomb, leur coupant la parole les traitant de débiles de naines de moches et autres gentillesses.

Il était temps de se séparer... On est leger, heureux d'être ensemble, je suis de nouveau maîtresse chez moi, c'est dingue mais à la fin même de ce rôle je me sentais dépossédée.
#2
Tu as raison bibi et tu fais bien de nous partager tes impressions.
C'est bien que tu puisses revivre et ces petits aussi.
D'ailleurs je me questionnais des fois sur justement cette envie d'aider l'autre, l'enfant et finalement des enfants sur le fait qu'on est tellement pris dans ce tourbillon de la vie qu'on ne se rend pas toujours compte de la pression, de manipulation également que nous met un accueil et lorsqu'il y a arrêt c'est là qu'on voit cette grande différence et cette sensation agréable de liberté. Rolleyes
merci bibi
#3
Oui Rosy la tête dans le guidon on pédale.... Mais quand ca s'arrête quel soulagement ???
#4
He ben quel sacré retour d'expérience ! J'imagine bien ce que tu décris, ce fameux soulagement. Profitez en bien Smile
#5
Oui nous devrions arrêter de nous acharner, mais parfois quelque chose nous retiens.
En discutant avec des collègues qui parlaient de ce soulagement, elles disaient qu'elles reproduiraient certainement le même schéma qu'elles avaient vécu.
Accueillir, ce rendre compte que c'est trop compliqué, que l'enfant va trop loin ou demande trop d'investissement, mais ne rien lâcher.
Heureusement que notre service sait se rendre compte et dit stop à notre place.

Parfois c'est à nous de lâcher prise mais pas toujours évident.
#6
Je suis , également, sur une fin d'accueil qui a été très vampirisant, phagocytant.

J'ai posté , à plusieurs reprises, les nombreux incidents qui ont émaillés ces longs mois d'accueil.

Navrant les pratiques professionnelles de certaines équipes.
J'ai demandé la réorientation, une famille a été trouvée.
Je ne recevais cet ado qu'une semaine sur deux, le PFS a , donc, profité de ma semaine off pour préparer l'accueil avec la nouvelle AF.

Et tout cela sans m'en avertir.
De mon côté, je préparais les documents pour la commission de majoration, je faisais la pré-inscription au camps de vacances, je devais l'accompagner à des visites médicales.

Le jeudi RDV avec la référente qui m'annonce qu'une famille d'accueil est disponible et on échange sur les modalités de son départ.
Elle voulait une préparation d'au moins un mois;
Donc elle planifie le retour chez moi le week-end pour en parler au garçon et un partage de semaine pour la suite.
Figurez-vous que le vendredi 16 h, je reçois un coup de fil me disant qu'il ne revient plus, çà c'est sur l'ordre du PFS.
Comme beaucoup de choses pour lui, tout la violence et la maltraitance.
Bagarre et graves tensions entre l'équipe du CD et le PFS.
Au final; il est parti le vendredi soir chez sa nouvelle AF et j'ai, dû, encore une fois me déplacer au PFS pour le récupérer.
Et autre plaisir, comme le PFS avait annulé les transports avec l'IME, j'ai passé un temps fou vendredi pour trouver un taxi pour lui.

Donc il n'y aura pas de préparation, il part cette semaine.

Comme Bibi et Clari, je me dis que c'est le bon tempo. Le travail en équipe n'a jamais été au top mais là le pugilat entre les services gardiens et le PFS, merci bien.

Le bilan de fin d'accueil se fait avec les médecins qui le suivaient, j'ai vu la neurologue et la consultation d'une heure et demi m'a rassurée sur ce qui avait été fait.

J'arrête, le coeur léger, assez fière du travail réalisé.
Comme chez Bibi, le plus petit sera plus tranquille, je serais moins bouffée par les besoins constants du grand.

La projection sur un autre accueil se fera avec beaucoup de recul, il y aura moins d'investissements .
Je vais mettre un terme à ce stress chronique qui me bouffait.
Avec en fond, l'agressivité de l'ado qui m'a dit dimanche qu'il était content de partir, que je ne m'occupais pas bien de lui.
Des paroles qui lui ont été soufflées parce que ce n'est pas du tout son vocabulaire, ni le genre d'émotions qu'il traduit verbalement.

Malgré tout ce négatif, je ne ressens aucune tristesse et je n'ai aucun regret.
#7
doudou, encore une fois tout le travail qu'on fait.. enfin prends soins de toi, tu vas pouvoir souffler un peu.

clari : pareil

ici aussi j'ai eu un ado durant quelques années avec troubles du comportement, fugues, hospi'... et une fois partie j'étais oubliée, enfin quelques fois il revenait vers moi quand il avait besoin d'un taxi, pour me mentir.. donc c'est pas la peine, j'ai tournée la page ca je veux bien qu'un accueil une fois parti dans des conditions bien précises.. revienne mais quand ça a du sens Rolleyes
#8
J'avais pas vu tous ces posts. Oui Madoudou souffle tu as fait énormément dans cette situation.. Il est parti ça a été peut-être un peu brutal mais c'est ainsi. Il était temps qu'une solution soit trouvée et tu dois respirer ?... dans tous les sens du terme.

Jeudi alors que j'étais en formation l'éducatrice de ficelle m'a laissé un message elle voulait que je la rappelle pour "un détail" concernant ficelle ????j'attends donc et ne voit pas du tout de quoi il peut s'agir.
#9
La grand-mère de ficelle vient de m'apprendre par téléphone que cette dernière était rapatriée elle rentre aujourd'hui.
Comme la grande mère ne peut pas la prendre elle ira chez sa tante sœur de sa mère.
L'éducatrice ne m'a pas contacté tant mieux ça m'évite une réponse négative à une nouvelle demande d'accueil pour la miss....
#10
Ah ben oui Bibi évidemment tu ne peux pas être concernée !