Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
QUESTIONNAIRE URGENT
#1
A répondre avant mardi 9h en cliquant sur ce lien : https://interview.eloquant.cloud/m1/itw/answer/s/iraf37nbf9/k/PhyW5Ri
#2
fait Smile
#3
envoyé par l'assos d'assfam de mon département
et renvoyé
On n'est pas orphelin d'avoir perdu père et mère, mais d'avoir perdu l'espoir (proverbe malien)
#4
C'est fait
#5
fait Big Grin
#6
Fait également.

Une question m'a interpellée : Êtes-vous informé(e) de votre possibilité d'exercer votre droit de retrait et de ses conditions ?
Savez-vous ce qu'il en est dans notre profession ? L'école va reprendre (enfin on espère...) à partir du 11 mai progressivement. Si un de nos accueillis présente des symptômes (rare chez les enfants, mais pas impossible), pouvons-nous exercer notre droit de retrait afin de nous protéger, nous et notre famille ?
Chez nous, la seule consigne est de l'isoler dans sa chambre, de consulter un médecin, de porter un masque, de l'isoler tout le temps de son traitement...
mais aucune information sur un droit de retrait.
#7
là aussi choupeta ça reste vague! Confused de plus isoler l'enfant dans sa chambre facile à dire, mais on ne peut pas isoler la majorité des accueils qui nous sont confiés de par leur âge, pathologie... Rolleyes
#8
Bah nous aucune directive, aucune info, je suis très déçu de comment l'asso gère cette crise.
Je sais que tout les services sont débordés mais quand même.

Une famille que je connais, 6 enfants, 4 ont eu le covid donc c'est moins fréquent mais ça arrive.

Drôle d'époque tout de même...
#9
La réalité de notre travail est là.
On nous laisse nous débrouiller ; les enfants malades restent chez nous, on demande même à notre conjoint de garder les enfants quand nous sommes malades.

Débordés ou pas, je trouve qu'un petit message hebdomadaire pour donner et prendre des nouvelles n'aurait pas été de trop.

Je n'ai pas eu de travail d'équipe continu au sein du CD, je n'ai pas eu cette impression d'être intégré dans les services.

La façon dont l'enfant est parti il y a 4 semaines a bien montré leurs façons de faire.
Il était parti, ne devait plus revenir chez moi, et bizarrement, personne ne me l'avait dit.

Il y a une question concernant la continuité de notre métier, je souhaite arrêter au plus vite et ne plus entendre parler de la protection de l'enfance.
#10
oh mince madoudou Undecided