Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Revendications confinement
#1
Si vous déviez faire le bilan de cette crise pendant le confinement que diriez-vous ?

Que reprocheriez-vous à votre service, vos suppérieurs ?

Que proposeriez-vous pour la suite des événements, quelles revendications ?
#2
Je me lance... Cette période de confinement a été bien vécue. J'ai parfaitement conscience que je suis privilégiée.. J'ai la chance énorme que ficelle soit partie avant il me reste que deux petites minettes assez sympas, j'habite un lieu où les gens viennent en vacances, maison agréable avec extérieur.
Pas de contraintes horaires, un travail scolaire que je relativise... Elles ne jouent pas leur scolarité donc j'adapte privilegie la lecture, les jeux qui les font réfléchir.
Au niveau service une des deux éducatrices a été présenté et réactive l'autre aux abonnés absents depuis avant le confinement de même d'ailleurs que ma referente pro. qui ne s'est pas manifestée.

Mes revendications... Une prime évidemment... La reprise des we relais et pourquoi pas 45j de congés à la place des 35.

Je soutiens mes collègues dans leurs revendications ai écrit au président du CD en faisant remonter l'absence du service alors qu'il prétend être à nos côtés, ai demandé une prime...

Je mesure ma chance et sais que les choses auraient été bien différentes voir impossibles si ficelle avait été présente.

Je suis prête à réac cueillir mes relais réguliers habituels et à étudier une proposition de dépannage éventuelle.

Voilà pour moi.

Je pense également que les filles reprendront le chemin de l'école en juin si tout va bien.
#3
Mise à part la scolarité à la maison qui fut difficile au début, j'ai relativisé ensuite et cela sait mieux passé avec 2 heures de devoirs sur la journée, des enfants parfois plus agités qu'il a fallut tenter de recadrer et certes les avoirs 24/24h sans école mériterait bien une petite prime mais il est vrai que de ne pas avoir de rendez vous psy, orthophonie, visites médiatisées, oh que c'était bien une sensation de liberté Big Grin Rolleyes

Le service a été très présent pour demander si tout allait bien.. mais raisonnable à mon niveau car pas de besoins spécifiques durant le confinement.


La suite des événements je n'ai pas eu à la choisir c'est ce que je contesterais, qu'on nous laisse pas assez de place au sein d'une ''équipe'' qu'on est censée être dans l'intérêt de l'enfant et NOTRE cellule familiale.
vu que le Premier Ministre nous laissait le choix de mettre ou non les enfants à l'école, le service aurait dû nous demander notre avis, et ensuite convaincre les parents de l'enfants en ce sens. Rolleyes
#4
Pour moi le confinement, je ne pensais pas que ça aurait été aussi pesant entre mon ado au début qui a essayé de tout faire pour ne pas travailler, voyons il n'était pas au collège donc pour lui c'était cool il voulait faire ce qu'il voulait ,j'étais soulante et trop sur son dos. Donc on a remis les choses au clair .Mais j'ai quand même droit à des crises régulièrement pas spécialement qu'il ne veuille pas travailler quoi que Dodgy donc là oui j'ai hâte qu'il retourne au collège .Et puis parce que plus de temps pour moi rien que pour moi ,plus de sortie ,juste aller faire les courses 1 fois / semaine alléluia 1h00/1h30 de liberté Big Grin .Mon mari qui a été confiné à la maison car l'entreprise a fermé, second enfant à la maison Tongue
Certes on a la chance d'avoir un jardin ,on est privilégiés, mais être moi je dis 48h00/ 24h00 les uns avec les autres ,c'est étouffant .Après y'a pire comme les gens seuls, en appart ou là je me doute combien ça a du être difficile.
Coté référente ,elle a appelé 1 fois / semaine ,pas au début et on a échangé aussi par mail.
Maintenant on peut sortir un peu plus ,mais pas faire n'importe quoi sinon re confinement et ça je sais pas si je pourrai.
Ce que je souhaiterai ,une prime oui pour notre implication encore plus que d'habitude comme faire les devoirs ,l'école à la maison, le boulot non stop aucun moment de répit pour décompresser avec des enfants dont les problèmes de comportements ont sont exacerbés à cause du confinement ,la revalorisation des IE car nous avons eu des frais supplémentaires.
Oui ce serait mérité, mais quand on voit comment on est considérées j'ai bien peur qu'on ai quedal Undecided
#5
C'est très intéressant de lire vos réponses, merci de votre partage !!
#6
Et bien cette période particulière mais en avant l'intérêt que vous porte votre employeur... pour ma part, le CD a bien commencé puisqu'un "bug" informatique a empêché l'envoi de mail nous informant des protocoles à mettre en place. Au bout d'une semaine, devant les demandes et inquiétudes dues à ce silence, le service du Cd s'est empressé de nous envoyer un flot d'information puis petit à petit plus rien.

Ensuite, des psychologues et éducateurs spécialisés doivent nous appeler pour faire le point. Après trois semaines, d'attente, je reçois un appel.

Puis l'information se fait rare, et nous retournons à notre isolement habituel...

Depuis deux week-ends, nous faisons le forcing auprès du CD pour obtenir des masques et lui rappeler que nous existons. Nous rappelons aussi que le CD a fait des économies notamment parce que les transports moyens de chaque collègue ASSFAM ( environ 250 eur par mois en moyenne ) n'a pas été déboursé. Le Cd a donc réalisé une économie de 250 000 eur qu'il s'empresse de vouloir réaffecter.

Alors, oui des revendications, on peut en avoir. Elles sont légitimes et ne datent pas d'aujourd'hui:
- travail en équipe ? est ce possible?
- écoute de notre employeur, lorsqu'il n'y a qu'une communication descendante.
- revalorisation et attraction par la rémunération en début de carrière ( on s'étonne de ne pas recruter assez de nouveaux collègues, mais on les paye en dessous du smic lorsqu'il y a un premier accueil) On fait pas cela pour le pognon mais un peu de respect et de dignité quand même à notre égard serait bienvenu.
- formation continue à revoir
- passerelle professionnelle très limitée
- évidemment, la présomption d'innocence.
- une prime covid
- un dialogue social qui ne soit pas un monologue social condescendant, c'est bien aussi.
-...
Bref, nous sommes devenus des lignes budgétaires à minimiser... et la gestion de cette ligne budgétaire est faite par des personnes qui ne connaissent pas notre métier.

cela m'a inspiré un petit jeu de l'oie pour présenter et promouvoir notre métier si cela vous intéresse je le mets en pièce jointe.

Amusez vous bien et tester votre capacité à être un-e bon-ne assistant-e familial-e.

On parle du confinement et des conséquences depuis deux mois, mais le déconfinement risque de durée,...

Avec mon épouse nous accueillons cinq enfants :

- deux enfants avec scolarité lundi et mardi ( le reste en télé-école...)
- deux enfants en IME (2 demi-journées par semaine à l'IME) ( le reste en Télé-IME)
- un enfant non scolarisé ( refus des parents de retour à l'école)

Alors, le répit, le repos, les vacances, c'est pas pour demain, le tout est de tenir dans la durée.

Bref, on fait du 24h/24h depuis le 16 mars jusqu'à fin août pour le sûr...

Alors vous allez me dire, tu déconnes cinq enfants, on peut en parler il n'y a pas de soucis. je pourrais vous expliquer comment on arrive à cela.

Bon déconfinement à vous


Pièces jointes
.pdf   jeu de l'oie.pdf (Taille : 39.69 Ko / Téléchargements : 27)
#7
J'adore le jeu de l'oie !

Tellement réaliste
#8
Super, la vérité helas......merci!
#9
ah oui, le jeu de l'oie, il est parfait, c'est un concentré de maltraitance administrative et professionnelle.

Et pourquoi ne pas le proposer à nos employeurs ???

Pour qu'ils entament une profonde réflexion sur les grandes réformes à apporter à notre secteur d'activité.

Moi je suis arrivée à la fin du jeu, encore quelques mois et retraite.
#10
BLAST tout à fait juste tout ce que tu dis
Pour ce qui est des 5 enfants bien franchement Forum37 ++ chapeau car ce ne sont pas les plus faciles qui te sont confiés et donc heureusement que le service t'a dans ses effectifs. Dodgy

Génial ce jeu de l'oie tellement vrai et comme j'aimerais que tous les services le reçoivent. Big Grin

ps : j'ai rit c'est tellement vrai "tu souris comme un benêt" etc...