Note de ce sujet :
  • Moyenne : 0 (0 vote(s))
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
exclusion de l ecole
#1
Je viens régulièrement sur ce forum mais il y a longtemps que je n'ai plus poster de sujet mais là je suis à bout.
J'accueille un enfant de 10 ans depuis septembre. IL était en foyer et scolarisé a mi temps car cela ne se passé pas bien (voilà ce qu'on m'a dit). Suite a une réunion, on me demande de le changer d'école et de l'inscrite près de chez moi (ce qui m'arrangeait).

Il fait donc sa rentrée, le 1er mois se passe assez bien mais la maitresse me dit qu'il est agité . Et tout s'accélère en peu de temps, dans un premier temps il fait le clown en classe, perturbe la classe, ne veut pas travailler et devient vite très insultant et méchant envers la maitresse et le directeur. On m'appelle régulièrement et quand je viens le chercher je ne le reconnais pas. Il est ingérable .

Une réunion a été faite a l'école avec les référents, médecin scolaire, enseignant referent,.....L'ecole et la cadre enseignant ne sont plus capables de le garder. Du coup cela fait 2 mois qu'il n'est plus scolarisé et est en attente d'une école plus appropriée (ITEP, ..)

A la maison les crises sont arrivées aussi, il n'accepte aucune remarque et s'emporte très vite . Il n'est jamais content de rien, il a eu des jouets a Noël et son anniversaire, il ne joue même pas avec. Il enerve son monde et fait constamment son bébé.

J'attends avec impatiente que le service trouve enfin une école ça je n'en peut plus de l'avoir tout le temps avec moi. Et ce qui me rend malade aussi c'est que je commence a avoir un détachement avec cet enfant, je n'ai plus envie de lui faire plaisir, il me bouffe toute mon énergie.....

Et vous avez vous déjà eu des enfants déscolarisé ? Comment gérer vous cela ? Merci
#2
oh grenouille, je te comprends, je n'ai eu pour le moment quasiment que des ados descolarisés et il est vrai que pour une minorité, ils ont envie de reprendre le chemin du ''savoir'' et d'autres bien n'ont envie de rien, et là, pff que c'est dur, pour ceux là après mainte discussions et un comportement ingérable : crises avec cris et casse d'objet et limite de violence physique qui se terminaient par la case HP et la boucle infernale HP.. maison.. arrêt de l'accueil finalement car nous ne sommes que des AF et non des hôpitaux, psy etc..
Cependant, j'ai eu mon 1er ado descolarisé que j'ai pu mettre en école mais au bout de quelques mois, comme toi, comportement inadapté, après fugues... et du coup descolarisation et l'ado dans mes jupons durant 1 an et demi environ Undecided en attendant une réorientation en institution, que ce fut long, j'ai tentée de l'occuper en faisant du jardinage, des ballades, du vélo mais voilà avoir un petit de 17 mois avec soit c'est logique mais un gamin de 17 ans Undecided Sad
Il faut garder le lien avec le service et continuer à les encourager à trouver une solution rapide, pour nous ce fut quelques stages (pas concluant) et fugues qui nous ont fait tenir malheureusement car du coup il s'absentait de chez nous de 1 à 2 semaines pour fuguer dans sa famille, c'est malheureux à dire mais c'était la réalité.

Courage Grenouille et tiens nous au courant hein. Undecided
#3
Déscolarisé à 10 ans, difficile de l'envoyer en stage à cet âge...
Vu d'ici, il y a une erreur de la part de ton équipe, il était en foyer, scolarisé à mi-temps, il arrive chez toi (changement de lieu d'accueil), on te demande de le scolarisé près de chez toi (changement d'école) à temps plein (changement de rythme). Je suis toujours étonnée que les équipes continuent de penser qu'un enfant va changer comme ça, comme par magie... Dodgy quand il y a changement ça ne dure que le temps de la lune de miel.
Quand à l'école, il aurait fallut qu'ils réagissent bien plus vite pour réfléchir à des aménagements avant d'en arriver à une exclusion...
Mais bon maintenant que c'est fait, il faut réfléchir à la suite...
Le délai d'attente pour l'ITEP est en général assez long (plusieurs mois). A ta place je demanderais du relais sans attendre, ce sera difficile de tenir sans ça. A moins que le service ne trouve une autre solution.
Citation :Et ce qui me rend malade aussi c'est que je commence a avoir un détachement avec cet enfant, je n'ai plus envie de lui faire plaisir, il me bouffe toute mon énergie.....
Rassure-toi, c'est normal! Que tu n'ais plus envie de lui faire plaisir est un conséquence naturelle, quand on est désagréable avec les autres, les autres n'ont pas envie de l'être avec nous.
Dis-toi bien que c'est son comportement qui t'est insupportable pas lui.
Est-ce que tu as une psycho avec qui tu travailles qui pourrait t'aider à prendre du recul?
Avoir du relais et pouvoir parler régulièrement de la difficulté de prise en charge, c'est ce qui va te servir le plus. Bon courage!
#4
oh là oui à 10 ans bien évidement pas de stages Rolleyes mais oui du relais en attendant sa ré orientation Undecided
#5
Merci pour vos témoignages et conseils.

J'ai eu un seul relais de 2 jours car j'ai craqué et oui j'espère bien en avoir d'autres car sinon je ne tiendrai pas (il n'a aucun retour en famille)
Il est là à jouer dans sa chambre ou faire des dessins ou à attendre sans rien faire dans le fauteuil grrr et ça ne le perturbe pas plus que ça. ...et quand on lui demande si il ne s'ennuie pas depuis qu'il ne va plus à l'école il nous répond "ben non" !
#6
Le fait qu'il ne s'ennuie pas... attend un peu! ça n'est que le début. L'ennui va arrivé ensuite. Est-ce qu'il a une activité extra scolaire (sport, dessin...) pour l'histoire du relais, ça peut aussi être dans une ferme pédagogique ou une autre structure... Le problème étant toujours le même: la place et le délai d'attente... Undecided
#7
Oh lala , déjà 2 mois qu'il est descolarisé , je crois que je ne pourrais pas . Quand un des miens est exclu une semaine, je grogne déjà alors j'ose pas imaginer si ça durait plus longtemps . En plus, ce gamin ne repart pas en week end , tu l'as 24/24 , ça doit être très fatigant .

Le fait que tu te détaches, ça s'explique car y'a un moment, on n'en peut plus , c'est humain . Un enfant qui prend, qui fatigue et avec lequel on a aucune gratification, c'est le pire pour nous . Ce genre d'enfant serait mieux en structure où les travailleurs sociaux font leurs heures de travail et rentrent chez eux , ça n'implique pas leur vie privée .

Il faut que tu sois soulagée et si l'entrée en ITEP doit prendre quelques mois , alors faut du relais . Secoue ton service, parle de ton épuisement, voir même d'un possible arrêt de placement , ça les fera peut-être réagir .

C'est ton premier placement ?
#8
Il n'a pas d'activités extra scolaire, il a déjà fait du foot dans 2 clubs différents, ça était compliqué. J'ai donc peur de l'inscrire dans un autre club....Même le centre aéré c'est compliqué !
C'est un enfant qui détruit tout autour de lui, j'ai l'impression qu'il ne veut pas accéder au bonheur.
Il cherche constamment la provocation.
Nounoudenfer ce n'est pas mon 1er accueil et j'ai un 2eme à la maison, hyperactif mais lui il est scolarisé ! Ouf
#9
Donc tu n'as pas peur de ne plus avoir de boulot si t'arrêtes ce placement , c'est déjà ça . Bon courage !
#10
C'est donc la collectivité qui est compliqué pour lui par forcément l'école... Undecided J'espère que ton service va être réactif parce que sinon tu vas vite t'épuiser...